Découvrez plus en détail le métier de SEA

Le recrutement d’un expert en Search Engine Ads (ou SEA ou responsable du référencement payant sur les moteurs de recherche, en bon français) ne doit bien sûr pas se faire à la légère. Consultant ou chef de projet, en CDI ou en freelance, c’est un poste stratégique pour le marketing visant à gagner des clients ou faire gagner des clients… à vos clients.

 

Bref, rédiger une offre d’emploi pour trouver l’expert SEA qu’il vous faut et qui connaît les arcanes de Google sur le bout des doigts ne coule pas de source. Si vous êtes trop vague dans votre offre d’emploi, vous risquez d’être submergé de réponses ; si vous êtes trop précis ou si vous mettez la barre trop haut, vous risquez de passer à côté du collaborateur idéal. Voici quelques pistes pour rédiger une offre d’emploi qui vous ressemble.

 

Un titre accrocheur sinon rien

Comme pour beaucoup de professions du web, la personne chargée de gérer les publicités sur Google Ads (anciennement Adwords) répond à plusieurs appellations : expert SEA, consultant SEA, SEA manager ou chef de projet SEA…

 

Grâce à une analyse, en amont, de vos besoins, vous pourrez dès le titre établir un premier filtre : trop d’offres d’emploi sont vagues à ce niveau.

 

En effet, le travail de consultant SEA peut varier suivant beaucoup de paramètres. Chef d’équipe, junior en formation, chef de projet en marketing digital, consultant en freelance, etc. Si le niveau d’expertises et d’expériences est inclus dans le titre, vous gagnez du temps et vous faites gagner du temps aux demandeurs d’emploi.

 

Si le collaborateur spécialisé dans le SEA doit avant tout gérer les campagnes de liens commerciaux et publicitaires sur Google, son activité peut comprendre d’autres spécialisations annexes. L’emploi proposé peut déborder du domaine professionnel strict. Si on demande au consultant SEA de faire un peu de SEO (référencement naturel ou Search Engine Optimization), il vaut mieux le préciser dans le titre. Et pour être encore plus précis, s’il doit gérer SEA et SEO à niveau égal, dans ce cas, c’est un consultant SEM (Search Engine Marketing) que vous recherchez.

 

Le titre doit aussi préciser le contrat : freelance, CDI, mission à durée déterminée, stage, formation en alternance, etc. Là aussi, une description précise évite les désagréments. Vous pouvez aussi y noter le niveau d’expérience souhaité, avec junior ou senior.

 

Vous occupez un marché spécial ou vous voulez une qualité particulière ? Il faut que cela apparaisse dès le titre. On trouve trop souvent des offres d’emploi comportant, en fin de texte, la mention : « bilinguisme obligatoire ». Ce genre de « spécialité » doit apparaître dès le titre.

 

En un seul coup d’œil, la personne qui recherche un emploi de consultant SEA saura s’il correspond ou non à vos besoins.

 

Descriptif de poste : bien choisir ses mots

Est-il primordial de rappeler dans votre annonce que le futur collaborateur devra gérer les campagnes Google Ads, bien choisir les mots-clés, connaître Analytics ?

 

A priori, si le titre de votre offre est clair, vous perdez votre temps mais aussi de l’espace sur votre annonce, en enfonçant des portes ouvertes. Un expert SEA connaît évidemment tous les ressorts de Google, nul besoin de le préciser. À moins que le fait qu’il est une certification GoogleAds soit pour vous obligatoire.

 

Penchez-vous plutôt sur ce qu’il aura à faire « d’original » ou ce que vous attendez de lui, en plus de gérer GoogleAds. Cela peut aller de la gestion de campagnes SEA sur les réseaux sociaux (FacebookAds, InstagramAds, etc.) à la mise en place d’e-mailing ou de SMS, de campagnes de netlinking à un côté plus « VRP ».

 

Par exemple, imaginons une agence de communication qui s’occupe de plusieurs projets digitaux : le consultant SEA pourra être en contact avec les clients non seulement en amont lors du démarchage ou des réflexions préliminaires, mais aussi prévoir des reportings à intervalles réguliers.

 

Mettre les relations clients en avant donnera envie aux experts SEA de talent et d’expérience de répondre à l’annonce pour un poste qui ne les cantonnera pas à un travail de bureau.

 

Vous pouvez de même préciser le degré de suivi des campagnes : mise en place du budget, suivi de performance, mises en place de KPI spéciaux, de tracking, analyses de logs, etc. Plus la description du poste sera précise, moins vous aurez de réponse « hors sujet ».

 

Enfin, il est primordial, surtout pour un poste en CDI, de bien décrire l’environnement de travail. Cela va des collègues avec qui il devra travailler (responsable SEO, trafic manager, directeur commercial, responsable content marketing, etc) aux différentes missions que vous lui confierez (déplacement chez les clients, gestion de réunions de suivis, etc).

 

Mettez en exergue les perspectives d’évolution de carrière ou les futurs défis à relever. N’oubliez pas qu’un responsable SEA est avant tout un commercial et que ce type de professionnel aime les challenges. Vous pouvez aussi préciser le salaire ou évoquer une fourchette d’émoluments.

 

Un profil qui vous correspond

En plus du descriptif du poste, peaufinez le profil-type ou idéal pour vous démarquer des autres offres d’emploi.

 

N’oubliez pas les trois « casquettes » d’un expert SEA : marketing, informatique et communication. Si vous mettez la barre trop haute en matière de formation, vous pouvez passer à côté d’un très bon responsable SEA. Souvent, ceux qui ont le plus d’expérience se sont formés « tout seul » et ont accompagné la montée de Google et des réseaux sociaux.

 

Cela ne vous empêche nullement de placer la barre un peu haut en nuançant votre propos : « formation souhaitée : 5 ans d’école supérieure en marketing ». Dans ce cas, vous montrez qu’un consultant SEA junior n’aura pas sa chance, mais qu’un professionnel de talent pourra faire jouer ses expériences qui contre-balanceront une formation moindre.

 

Vendez-vous bien

Enfin, surtout si vous voulez recruter en CDI, la présentation de votre entreprise devra être alléchante. Le responsable SEA représente un poste-clé dans votre stratégie marketing, veillez à ce qu’il sache où il met les pieds. Vous avez des valeurs, une culture d’entreprise originale, il faut bien sûr en parler.

 

Vous pouvez profiter de ce paragraphe pour évoquer non seulement (bien évidemment) votre secteur d’activité, mais surtout le profil-type de vos clients. Vous n’allez pas embaucher un consultant SEA en freelance qui habite Paris, alors que vous vous occupez de sites internet de producteurs vinicoles locaux de Romandie qui attendent un suivi personnalisé et des visites régulières.

 

Il faudra qu’il intègre une équipe et qu’il travaille avec bon nombre de vos collaborateurs : pourquoi donc ne pas leur demander en amont quelles qualités ils attendent d’un futur collègue ?

 

En conclusion, comme pour toute offre d’emploi sur un poste important, il faut bien y réfléchir en amont. Plus vous travaillerez votre annonce, plus vous préciserez ce que vous attendez de votre futur expert SEA, moins vous aurez de réponses hors sujet, plus vous gagnerez du temps et plus vous aurez de chance de dénicher la perle rare.

2 autres articles en lien avec cette page :