Découvrez plus en détail le métier de copywriter

Le web est avant tout affaire de contenus en général et de textes en particulier. Trouver un bon copywriter, un rédacteur capable de convaincre le client avec des mots, est une tâche hautement stratégique pour votre communication et donc votre marketing.


Il est par conséquent primordial de trouver le copywriter qu’il vous faut. Il devra s’adapter à l’esprit de votre entreprise et au profil de votre client type. Voici donc quelques astuces pour vous aider dans la rédaction de votre offre d’emploi.

 

En amont : établir vos règles

À l’heure actuelle, le contenu produit par un copywriter de talent est de plus en plus essentiel sur le web où la concurrence est devenue rude notamment entre les sites de vente en ligne. Alors, que vous vouliez un collaborateur à temps plein, en stage ou pour une période déterminée, en freelance ou dans vos bureaux, il faut que votre offre d’emploi soit claire et précise.


Pour cela, rien de mieux qu’un brainstorming avec vos collaborateurs du marketing, de la communication, des ventes, etc. La finalité pourra être d’écrire un outil formalisé avec la rédaction de votre «Livre Blanc de Copywriting ». Écrire noir sur blanc ces règles vous permettra de mieux cerner le portrait-robot du copywriter qu’il vous faut.


Analysez tout d’abord vos besoins en contenu en vue de générer un copywriting uniforme et efficace.


Ils peuvent être variés :

  • écrits sur les médias sociaux : articles de blog, post sur Facebook, voire gestion du contenu Facebook Ads, etc.
  • relations presse : rédaction des communiqués de presse, e-mailing, proposition d’articles, etc.
  • documents marketing : relations B2B ou B2C, fiches « produit », e-mailing, tutoriels.
  • autres : vidéos, podcasts, SEO, print, etc.


N’hésitez pas à extrapoler sur le futur de votre société. Embaucher un copywriter peut vous permettre, par exemple, de vous lancer enfin sur les réseaux sociaux ou de mettre en place une politique de content marketing pour toucher de nouveaux clients. Lors d’un stage court, un copywriter peut préparer le contenu de votre futur site web. En entreprise, il peut constituer la base d’une stratégie d’inbound marketing ou de storytelling sur le long terme.


Vos « règles de copywriting » devront tout d’abord mettre en avant la quintessence de votre entreprise. Vous connaissez bien votre société, son histoire et vos clients, ce rédacteur un peu particulier devra « coller » à l’esprit de votre société et parler le même langage que vos clients ou prospects.


Votre offre d’emploi devra reprendre l’essentiel de vos règles sur deux points :

  • le domaine d’expertise du rédacteur : il existe des copywriters à l’aise dans tous les registres, mais ils sont rares. Plus vous en dites sur les futurs textes, plus vous trouverez le bon collaborateur et éviterez de prendre un spécialiste du copywriting moto pour vendre des robes de mariée…
  • le ton des articles attendu suivant le(s) public(s) ciblé(s) : le copywriting doit s’adresser à votre cœur de cible et le décider à finaliser une vente, se renseigner sur un produit, s’abonner, etc. Est-il besoin de préciser que l’on ne s’adresse pas de la même façon à un digital native qu’à un baby-boomer ? Mais pensez aussi que le rédacteur pourra intervenir sur plusieurs supports et donc plusieurs tons d’écriture : public, professionnel (B2B), presse, etc.


Cet outil pourra bien sûr évoluer en suivant la vie de votre entreprise et servira aussi au service marketing et aux futures embauches. Il permet enfin de centraliser beaucoup d’informations sur votre entreprise et peut être vous permettre d’en avoir une idée plus claire. Ou du moins peaufiner la vision que vous voulez en donner à l’extérieur. N’hésitez pas à le faire lire à l’ensemble de vos collaborateurs, ils pourront vous apporter leur vision, leurs idées.

 

Formations, expériences & Co ?

Junior ou senior, 10 ans d’expérience ou débutant dans le domaine, spécialiste en sciences humaines ou bilingue, etc, vous adapterez vos exigences à l’emploi à pourvoir. Ne soyez pas trop exigeant non plus, vous pourriez passer à côté d’un fan de votre produit qui fera mieux le job qu’un rédacteur professionnel d’expérience.


Mais retenez bien que le copywriting est avant tout un outil de marketing de contenu : acquisition de trafic, conversion de prospects, mise en avant du produit, création d’une communauté, etc.


Ainsi, votre futur responsable du copywriting devra avoir une vraie culture du marketing, de ses ressorts psychologiques et de la psychologie comportementale, grâce soit à des études poussées soit à des expériences solides et diversifiées.

 

Et plus si affinité.

Il est souvent difficile de trouver une définition précise du rôle du copywriter, vous pouvez en profiter pour demander « un peu plus ».


En effet, on peut trouver dans les offres d’emploi un vaste panel de compétences souvent un peu hors sujet. Comme le rôle du copywriting est de toucher le plus grand nombre de clients possibles, ses missions peuvent déborder sur du marketing pur et dur.


Vous pouvez donc demander la connaissance de techniques et logiciels de suivi, d’intégration, un côté SEO (de plus en plus apprécié), etc.


Idem côté techniques : il est de plus en plus demandé au copywriter de travailler sur le contenu de vidéos ou de podcasts, y compris (pourquoi pas ?) de gérer ces communications particulières de A à Z.


Bref, soyez précis et complet dans votre offre d’emploi. Parlez précisément de votre entreprise et de sa culture, de ses valeurs. Et publiez les offres sur des sites spécialisés plutôt que des sites généralistes.


N’oubliez pas par ailleurs, si vous croulez sur les réponses, qu’un bon copywriter doit avoir laissé des « traces » sur internet, prenez donc le temps de lire ses écrits sur le web.


Enfin, après avoir dépouillé CV et lettres de motivation, n’hésitez pas à mettre en place un test « grandeur nature » en faisant écrire des textes qui correspondent à la réalité du travail, à votre « Livre Blanc de Copywrititing ».

3 autres articles en lien avec cette page :