Je recrute

Je cherche un job

Guide de recrutement pour trouver un journaliste web

Voici quelques pistes pour rédiger une offre d'emploi pour trouver le bon journaliste web, celui qui vous conviendra.

Avant tout, comme toute annonce pour les métiers du web, vous devez être clair et précis pour sortir du lot de la masse d'offres d'emploi autour de la rédaction sur internet.

Lorsqu'il est en recherche d'emploi, un journaliste web analyse les offres scrupuleusement, comme il le fait avant de rédiger le contenu d'un article. Par conséquent, inutile de mettre en ligne une annonce « lambda » et de compter que la perle rare va cliquer dessus.

De plus, sur les sites de recrutement, le nombre de mots est assez souvent limité ; il vaut mieux bien travailler en amont votre offre.

Et pour sortir du lot, ce qu'il faut mettre en avant, c'est surtout l'attractivité du poste et de votre entreprise.

Journaliste ou rédacteur web ?

Mais avant d'aller plus loin, vous êtes-vous posé la question de savoir si vous cherchez plutôt un rédacteur web OU un journaliste web ? Car beaucoup ne font pas la différence, même si l'emploi n'est pas le même.

Pour faire simple, le rédacteur web est embauché pour produire beaucoup de contenu, souvent synthétisé à partir de textes déjà existants sur le web, avec un aspect SEO (référencement naturel) primordial. Le rédacteur web travaille souvent en freelance ou en télétravail. On lui demande des textes courts, percutants, avec le plus souvent une perspective marketing.

Le journaliste web, comme son homologue print (comprendre presse papier), doit réaliser des articles originaux, dont il a cherché et vérifié les informations : recherche dans les archives, interview, enquête sur le terrain, etc.

Il est souvent spécialisé sur un domaine précis et peut manier plusieurs médias dont, pour le web, le graphisme, la photographie et la vidéo. Ses articles doivent être d'actualité, riches, correspondant à son lectorat. Le côté SEO n'intervient quasiment jamais, ses textes sont déjà inclus dans un média identifié.

Certaines offres d'emploi font un peu l'amalgame entre les deux métiers, qui ont, il est vrai, beaucoup de points communs.

On voit trop d'annonces au titre : « journaliste/ rédacteur web » voire « journaliste web / community manager » ! Certains bons journalistes web ne liront aucune des offres d'emploi libellées ainsi. En effet, cela risque de froisser la susceptibilité des professionnels si vous intégrez dans le poste la rédaction de milliers de fiches produits, d'articles purement marketing ou la gestion des réseaux sociaux...

Pourtant, il existe des domaines où les deux métiers se rejoignent. On peut demander dorénavant à un journaliste de faire un peu de copywriting, de storytelling, bref du marketing. Dans ces cas-là, gardez surtout l'intitulé « Journaliste Web » et précisez les missions rédacteur web dans la description du poste.

Autre précision à apporter : vous proposez un vrai emploi ! Les annonces sur les sites internet proposent pour la plupart des stages, parfois sans le préciser dans l'intitulé... Et dans le cadre de ces stages, la demande est plutôt sur de la rédaction web. On a ainsi un sentiment de « tromperie sur la marchandise ». Soyez avant tout précis. Y compris si vous voulez un collaborateur freelance ou en télétravail.

Votre entreprise est unique...

La plupart des annonces commencent par un descriptif de la société. Là non plus, n'oubliez pas que vous avez affaire à des journalistes qui vont se renseigner sur votre entreprise, comme lors d'un reportage.

Alors évitez de vous sur-vendre ou de reprendre en totalité des infos généralistes trouvables sur votre site web. Orientez plutôt cette description sur vos valeurs, votre originalité, la vision que vous avez de votre entreprise. Le contenu de votre offre devra donner envie à votre futur journaliste de décrocher un emploi chez vous.

Pourquoi ne pas mettre en avant l'environnement de travail ? Proximité des transports en commun, attractivité du quartier de vos bureaux, mise à disposition de vélos, souci de la formation professionnelle, méthodes de management, etc.

... votre journaliste doit l'être aussi

Vous avez une vision claire du poste à pourvoir, un portrait robot du journaliste web qu'il vous faut. Là aussi, l'intitulé du poste doit être concis, clair et si possible original.

Mettez tout d'abord en avant le domaine de travail. Vous cherchez un journaliste spécialisé ? Précisez-le déjà dans le titre de votre annonce. Vous pourrez, dans la description du poste, aller plus loin en développant le pourquoi de votre besoin, l'orientation éditoriale, etc.

Vous cherchez un journaliste web généraliste ? Essayez quand même de lister les domaines sur lesquels il devra écrire.

Et laissez tomber les poncifs du genre : « excellente orthographe » ou « curieux » ou « bonne culture générale ». On retrouve ces termes sur la majorité des offres d'emploi... De même, un journaliste lisant qu'il faut qu'il connaisse Word regardera-t-il votre annonce avec intérêt ? Peut-être pas.

Encore une fois, visez la précision y compris sur ce qu'il devra effectivement faire. Retouche de photos, prise de son, infographie, vidéo, tous ces « à-côtés » demandent la maîtrise de logiciels et appareils spécifiques.

N'oubliez pas de préciser le cadre de son emploi. Fera-t-il partie d'un staff rédactionnel ? Qui sera son supérieur ? Peut-il compter sur l'aide de graphistes ?

Le package salarial est bien sûr important, surtout si vous prenez en charge les frais inhérents aux enquêtes : déplacement, repas, outils (ordinateur, téléphone portable, appareil photo, etc).

Le profil idéal

En élaborant une offre d'emploi précise sur l'entreprise et le poste, vous mettez déjà en place des filtres importants. Le profil du futur collaborateur est un moyen de réduire le nombre de réponses, CV et lettres de motivation à trier. Mais il ne doit pas être le seul : mettre la barre trop haut peut démotiver des candidats idéaux.

Là aussi réfléchissez bien en amont à vos besoins ; vous avez deux stratégies possibles : tout miser sur l'expérience ou tout miser sur les compétences.

Inutile de demander un cursus universitaire énorme pour la version web d'un magazine de beauté ou sur les jeux vidéos, vous n'aurez que peu de réponses.

On a l'image du journaliste ayant fait de Hautes Études dans des écoles de prestige, jonglant avec les sciences humaines, la sociologie, la géopolitique. Mais la plupart des plumes célèbres, celles dont on retient le nom, ont appris leur métier sur le tas.

Il est vrai que c'est de plus en plus rare, mais pourquoi fermer la porte aux passionnés, aux autodidactes ? N'oubliez pas que vous cherchez un journaliste web et que dans les métiers autour d'internet, ce sont souvent des autodidactes qui ont fait la différence.

Il est donc primordial avant toute rédaction d'annonce de peaufiner sa stratégie de contenu et sa ligne éditoriale voire de la recentrer, de mettre en place un « portrait-robot » du journaliste web idéal, pourquoi pas en demandant aussi l'avis de ses futurs collègues.

Pensez assez en amont à la gestion des réponses. Si vous voulez par exemple faire passer un test « grandeur nature » aux futurs candidats, mettez en place des outils de partage sur le web mais aussi des solutions pour éviter les duplicate contents, paraphrases ou traductions.