Je recrute

Je cherche un job

Les métiers du design web

Il est souvent difficile de concilier passion et carrière professionnelle. Et pourtant, dans le monde du web, les artistes et créatifs ont la part belle. Du graphiste web au directeur artistique, en passant par l'UX designer, tous ont fait le pari de transformer un plaisir en métier. Et le net ne peut plus se passer d'eux ! Car imaginons un instant le web sans jolis boutons, menus déroulant transparents, petits bonhommes qui bougent, etc, voire sans interactivité. Bref un web terne, sans vie, dans lequel il faudrait être ingénieur de formation pour naviguer... On reviendrait alors aux balbutiements du net, comme le montre cette image édifiante du premier site créé au sein du CERN en 1989. (1) Les professionnels de la communication visuelle ont donc de beaux jours devant eux. Entre sens artistique et compétences techniques, les métiers du design web sont à la croisée des chemins et les créateurs inventent chaque jour des interfaces toujours plus belles, ludiques, addictives. Petit tour d'horizon des métiers du web autour du design.

Le graphiste web : à la pointe du stylet

Le graphiste web ou web designer met la touche finale à un projet web ou à une application mobile en suivant les directives de la charte graphique et du cahier des charges. Il crée et peaufine les éléments graphiques. Mais loin de n'être qu'un exécutant, il représente une force de proposition pour créer une identité visuelle percutante. Suivant qu'il intègre une agence de publicité, une société de communication digitale ou un petit studio, il travaillera en équipe sous les ordres d'un directeur artistique, d'un UX designer, voire du chef de projet. Cependant, dans certaines petites structures, ou en freelance, il devra être très polyvalent et gérer aussi le responsive design, créer l'architecture d'un site, optimiser la navigation, etc. Il cumulera alors les casquettes d'infographiste et d'UX designer. Le graphiste web est donc un peu le « symbole » des métiers du design web : un équilibre entre talent créatif certain et connaissance accrue des langages informatiques et logiciels spécialisés. Son salaire évoluera donc suivant son expérience et surtout son talent, certains graphiste en free-lance sont reconnus par la profession et gagnent confortablement leur vie.

L'illustrateur 2D 3D donne vie à vos envies

Spécialiste de l'animation, l'illustrateur 2D ou 3D est de plus en plus demandé. Que ce soit l'utilisateur final qui veut une interface ludique ou le client qui veut se démarquer des concurrents, la demande en éléments graphiques animés va croissante. L'animateur 2D 3D devra être capable de créer une cinématique d'introduction, une publicité ciblée (comme des petits jeux mettant en avant un produit), un personnage virtuel qui accompagne le mobinaute, des films d'animations ou carrément un jeu mobile en 2D ou en 3D. On parlera dans ce dernier cas plutôt de Game designer. Il est souvent amené à créer ou à participer à la création du storyboard, des maquettes et suit l'animation jusqu'à la postproduction. Il fait tout cela en tenant compte d'une contrainte technique incontournable : la vitesse de chargement. C'est un des métiers artistiques qui demande le plus de connaissances techniques. L'illustrateur 2D 3D doit en effet manipuler des logiciels de modélisation et d'animation extrêmement complexes et connaître aussi toutes les ficelles de l'interactivité.

L'ergonome web : l'utilisabilité avant tout

L'ergonome web travaille pour offrir une expérience utilisateur de qualité. Pour cela, il s'emloie en amont, lors d'un projet digital, à fournir une base de travail solide aux web designers ou au chef de projet. L'ergonomie d'un site vitrine, d'une application web est le socle d'une stratégie digitale réussie. En effet, l'ergonome web prend en compte non seulement les contraintes techniques d'un projet informatique mais aussi, et surtout, les us et coutumes des utilisateurs finaux. Doté d'une solide expérience en psychologie cognitive, il fournit un cadre de travail au chef de projet web ou au directeur artistique, afin que les désirs du client soient en adéquation avec les habitudes et attentes des internautes. Pour cela, il doit bien connaître les dernières technologies numériques pour pouvoir intervenir dans tous les domaines de création d'un site web : charte graphique, arborescence, maquettage, design interactif, etc. Il mettra aussi en place des tests utilisateurs et sera le garant d'une communication optimale avec les autres acteurs de la conception : web designer, développeurs, webmestre, graphistes, etc. Avec la multiplication des objets connectés et surtout l'arrivée timide mais incontournable de l'interaction vocale (assistants vocaux, voice shopping, etc), le métier d'ergonome fait partie des métiers du web à l'avenir radieux.

UI designer : beau oui mais efficace

L'UI designer, ou designer de l'interface utilisateur, est chargé de gérer l'interaction homme-machine en se concentrant sur l'aspect visuel. Il travaille souvent en binôme avec l'UX designer qui, lui, s'occupe de l'ergonomie de l'expérience utilisateur. D'ailleurs, beaucoup de recruteurs cherchent les deux casquettes UI / UX sur un même poste. Il doit réfléchir avant tout à optimiser un ensemble de données réfléchies en amont par le chef de projet ou l'UX designer : charte éditoriale, graphisme, couleurs, identité visuelle, etc. Il propose ensuite un design fonctionnel, un parcours de navigation optimisé, des interactions intuitives qui répondent à l'attente du public et à celle du client. Il travaille donc en relation avec le service de marketing digital. Enfin, le tout sera finalisé par le pool de créatifs : graphistes, rédacteurs web, animateurs 2D 3D, etc. Son poste est ainsi un poste charnière, au centre de la création ; il travaille en équipe et doit connaître les outils de chacun, les langages web utilisés, les techniques de communication. Il sera celui qui, dans l'entreprise, connaît les dernières innovations techniques et les nouveaux usages des surfeurs.

L'UX designer : empathie et efficacité

L'expérience utilisateur ou UX (User eXperience) devient depuis peu le Saint Graal de la création de supports mobiles et interactifs. Certains vont jusqu'à dire que l'UX devient LE produit et non plus le support du produit. Évidemment, lorsqu'on parle média numériques, l'interaction homme-machine est incontournable. L'UX designer cherche à fluidifier cette interactivité et créer un produit global qui procure satisfaction aux prospects, en ôtant tout ce qui pourrait nuire à l'usage du site ou de l'interface. L'UX designer travaillera ainsi bien en amont. Tout d'abord, avec le chef de projet web ou le directeur artistique pour lister les objectifs et produire une ligne directrice claire pour tous les intervenants. Ensuite, il analysera finement le comportement des utilisateurs cibles, avec l'aide des travaux de l'ergonome par exemple. Il mettra en place des maquettes fonctionnelles, les wireframes, directement testées sur des utilisateurs. Il supervisera la gestion de contenus et, enfin, la compatibilité sur les différents supports de communication. Puis il veillera à la bonne finalisation et à la mise en ligne du produit en relation avec l'UI designer, les programmeurs, le service marketing. Qu'il vienne du graphisme, du web design ou du développement, l'UX designer se doit d'avoir une solide expérience en science sociales et de faire une veille technologique pointue sur les nouveautés numériques. Le métier d'UX designer a le vent en poupe, de lui dépend la réussite ou non d'un projet web. Les salaires sont de plus en plus attractifs pour un poste qui devient incontournable.

Directeur artistique web, l'influenceur digital

Véritable chef d'orchestre qui gère tous les autres métiers cités, le directeur artistique web est un poste-clé dans les grandes entreprises de création numérique. Il fait partie des cadres de la direction et peut prétendre, s'il gère de grosses opérations, à percevoir un des plus gros salaires de l'entreprise. Directement impliqué, avec le chef de projet multimédia, sur la mise en place d'un produit web, d'un site internet, d'une application mobile, il doit être multi-cartes et hyper disponible.
En effet, il faut qu'il dirige et écoute de nombreux collaborateurs aux métiers différents : chefs de produit, responsables marketing, programmeurs, web designers, rédacteurs web, etc. Car il s'occupe, bien évidemment, de la direction artistique mais ne doit pas perdre de vue l'aspect marketing et technique. Il doit donc avoir une capacité d'analyse et de synthèse excellente, doit savoir accompagner le client dans ses choix et connaître tout ce qui se fait de nouveau dans le vaste monde de la communication digitale. Il parviendra même, s'il est bon dans son domaine, à créer lui-même les nouvelles tendances.

(1) https://cds.cern.ch/record/2665153/files/Screenshot-World-Wide-Web-project-small.png?subformat=icon-1440

3 autres articles en lien avec cette page :