Je recrute

Je cherche un job

Le métier d'illustrateur 2D 3D

Le rôle d'un illustrateur 2D/3D

Avec l'explosion des écrans dans notre vie quotidienne, les métiers autour de la communication visuelle se sont spécialisés. L'illustrateur 2D/3D web en est un bon exemple. Appelé aussi animateur 2D/3D, infographiste, graphiste multimédia ou même motion designer (plus orienté cinéma d'animation), c'est lui qui donne vie à un concept, une idée, un produit, en réalisant des logos en trois dimensions, des jeux, des vidéos ou des séquences d'animation. Souvent sous la direction d'un directeur artistique web, il peut, en premier lieu, participer aux discussions avec le commanditaire et conseiller sur les choix visuels, le ton, les couleurs et le style de l'animation. Il peut être amené à réaliser dès les premiers rendez-vous quelques croquis préparatoires. Il fournira un storyboard et pourra concevoir des maquettes et des dessins préparatoires de personnages et de décors, par exemple. Textures, allures, couleurs, fonds, formes, typographies, édition... l'animateur doit être polyvalent et souvent concevoir tout de A à Z. Fin connaisseur de tous les logiciels informatiques de son domaine, il choisira le plus apte au projet. Car si la 3D est en train de percer, l'animation 2D a encore de beaux jours devant elle. La très grande majorité des animations des applications ou jeux mobiles sont encore en 2D. Même si les personnages sont modélisés en 3D, les décors sont souvent en deux dimensions. Et ne parlons pas de la mode du Pixel Art, véritable retour aux sources du graphisme web, mode qui semble se maintenir et devenir quasiment un « must » dans la communication graphique. Contrairement à un graphiste, l'illustrateur 2D/3D doit non seulement avoir des qualités artistiques certaines, mais aussi des compétences techniques extrêmement poussées. Il devra être à l'aise avec des logiciels très puissants et très complets en dessin vectoriel. Il pourra aussi être en relation étroite avec les développeurs ou game designers pour élaborer en amont l'interactivité du produit final.

Le marché de l'emploi

L'animateur 2D/3D web est devenu une profession à part entière depuis peu. Il était inconcevable, il y a quelques années, de faire tourner des personnages 3D sur les mobiles de l'époque. Aujourd'hui, les tablettes graphiques et autres objets connectés ont décuplé leurs capacités de traitement de l'information et des images de synthèse. Ajoutez à cela la volonté des agences de publicité de proposer de plus en plus d'infographies 3D, la multiplication des médias numériques, et vous aurez un marché en pleine progression. Mais le marché reste assez tendu car beaucoup d'animateurs 2D/3D sortent des écoles de design graphique. Un seul leitmotiv parmi les recruteurs des entreprises de communication : l'expérience et, évidemment, le talent. Il existe enfin beaucoup d'illustrateur 2D/3D qui travaillent en free-lance. Surtout au début. Cela leur permet d'avoir une relative liberté, mais surtout d'acquérir une expérience qui les aidera à trouver une place en agence ou à monter leur propre studio.

Compétences

L'animateur 2D/3D doit posséder deux compétences requises peu communes : un bon bagage technique et un sens artistique affirmé. Sur le plan artistique, il doit être bien sûr talentueux et créatif, mais aussi une vraie force de proposition, tout en sachant s'adapter aux désirs du client et au cahier des charges. Comme dans tous les métiers de graphiste, il doit être au courant des dernières tendances tout en ayant une solide culture artistique. Du côté technique, il doit évidemment être plus qu'à l'aise avec une tablette graphique. Il doit connaître sur le bout des doigts beaucoup de logiciels : After Effets, Illustrator, Photoshop, Blender, Adobe Premiere, etc. La liste est longue pour pouvoir jongler avec des éléments graphiques variés. Il sera souvent en contact avec les clients mais aussi avec des collaborateurs : commerciaux, programmeurs, directeur artistique, etc. Il devra donc faire montre d'aisance relationnelle, d'une envie de travailler en équipe mais aussi d'une certaine flexibilité. Un gros travail d'organisation lui est par conséquent demandé. Une connaissance, même basique, des langages de programmation web est un plus. Enfin, il devra surtout comprendre les enjeux du web et les us et coutumes de ses utilisateurs.

Formations

Les filières pour devenir illustrateur 2D/3D sont souvent proposées soit dans des écoles d'art appliqués, d'arts visuels ou d'arts numériques, soit dans un cursus orienté communication - multimédias. Il existe aussi des écoles privées généralistes sur la bande-dessinée et l'illustration qui ont des options « animation » ou des formations en production d'images de synthèse. Comme on l'a souligné, l'important est de multiplier les expériences et les réalisations, il est alors préférable de choisir une formation en alternance ou avec des stages en entreprise de longue durée dans des sociétés de communication, des studios ou des agences de publicité.

Se réorienter vers le métier d'illustrateur 2D/3D Il est plus facile de s'orienter vers les métiers de l'animation quand on travaille déjà dans le domaine du graphisme. Un webdesigner, par exemple, pourra se former à de nouveaux outils informatiques pour devenir animateur 2D/3D. L'essentiel est surtout d'avoir un talent graphique et d'être créatif à la base. On trouve assez facilement des formations 3D courtes sur des logiciels comme la suite Adobe, y compris sur le net. Là aussi, ce qui comptera c'est l'accumulation d'expérience et de réalisations pour pouvoir montrer l'étendue de son savoir-faire.

Lors de l'entretien d'embauche

Dans le domaine de l'animation 3D, le CV n'est pas forcément important. Ce qui fait mouche, c'est d'avoir une bande démo de tous ses travaux de haute qualité, mettant surtout en avant l'éclectisme des projets, des effets visuels et des techniques maîtrisées. Pour les graphistes freelance, il faudra démontrer qu'on est aussi à l'aise au sein d'une véritable équipe de créatifs.

Évolutions / perspectives

L'illustrateur 2D/3D web est à la croisée de beaucoup de chemins professionnels. Il pourra monter sa propre société, il existe des « stars » de l'animation qui peuvent se verser royalement un salaire de 1'000 CHF par jour ! L'animateur 2D/3D peut aussi se spécialiser dans les nombreux métiers de l'animation. L'animateur 3D s'occupera exclusivement des images 3D, images de synthèse et films d'animation. L'infographiste 2D/3D sera plus orienté Game designer. En accumulant les réalisations de projets et les formations en gestion d'équipe, un illustrateur pourra devenir un excellent directeur artistique web voire un chef de projet.

5 autres articles en lien avec cette page :