Découvrez plus en détail le métier de developpeur web front end

Au fur et à mesure que le web évolue, ses métiers se diversifient. Dans le même temps, les spécialisations de ses professionnels se font de plus en plus pointues. Fini le bon vieux terme d'informaticien, le programmeur est désormais qualifié de développeur front end, back end, mobile ou full stack. Ses collègues sont intégrateurs, webmasters ou webdesigners. Qu'il travaille en agence web, pour une entreprise ayant une équipe informatique interne ou en freelance, le développeur front end est un professionnel du digital très demandé. Attaché au code apparaissant côté client, il est en effet l'un des piliers de l'expérience utilisateur (UX), et donc du succès d'un projet web. Rôles et responsabilités, formations, compétences, nous revenons sur ce qui fait d'un programmeur un développeur front end.

 

Développeur web front end : définition et responsabilités

Contrairement au développeur back end, le développeur front end n'agit pas au niveau du serveur, mais côté client. En pratique, il assure ainsi le développement de la partie visible d'un site ou d'une application web. Il travaille aussi généralement à partir d'une maquette graphique qu'il a pour mission de rendre fonctionnelle. De là naîtront les pages web telles qu'elles apparaîtront dans le navigateur de l'internaute (Chrome, Safari ou Opera par exemple).

 

Au quotidien, le dev front end est notamment en charge de :

  • créer des pages web et assurer leur cohérence à l'échelle du projet, mais aussi de l'identité de la marque (charte graphique),
  • s'assurer des performances du site ou application (vitesse, sécurité, optimisation SEO),
  • suivre les normes du w3c, le world wide web consortium,
  • gérer la maintenance (respect des nouvelles normes, correction de bugs et erreurs éventuelles).

 

Ces compétences sont toutes largement recherchées sur un marché de l'emploi très dynamique et en évolution constante. Les entreprises sont en effet très demandeuses de ce genre de profils qui peuvent apporter une réelle plus-value à leurs services en leur permettant à la fois d'atteindre de nouvelles cibles et de fidéliser leur clientèle existante. Les offres d'emploi ne manquent donc pas. Le réseautage reste également un excellent moyen de décrocher un poste de développeur front end. Les bons programmeurs ne restent par conséquent par longtemps sur le marché, rendant parfois la tâche des recruteurs difficile.

 

Compétences du développeur front end

En plus de sa capacité à intégrer une équipe et pouvoir suivre un cahier des charges qui permettra à l'entreprise d'atteindre ses objectifs, le développeur front end doit également et surtout disposer de solides compétences techniques. Parmi elles, les technologies suivantes semblent incontournables :

 

  • HTML, pour HyperText Markup Language, un langage de balisage permettant d'écrire des hypertextes. Sa syntaxe simple reposant sur des balises permet de mettre en forme du texte, mais aussi placé d'autres types de contenus et notamment des images sur une page.
  • CSS, pour Cascading style Sheet, ou feuilles de style en cascade. Ce langage de feuilles de style permet de décrire les pages HTML et XML et ainsi créer des templates (ou modèles) de mise en forme qui peuvent rapidement être appliqués à l'ensemble d'un site Internet ou d'une certaine catégorie de pages.
  • JavaScript. Dépendant entièrement du HTML, JavaScript est un langage de programmation orienté objet qui permet d'animer et d'ajouter divers effets à une page web. En dehors de son intérêt esthétique, il joue également un rôle important dans l'ergonomie d'une page, et donc sur l'expérience utilisateur.
  • Un ou plusieurs frameworks et bibliothèques de l'écosystème JavaScript. Frameworks comme bibliothèques ont pour but d'éviter les tâches répétitives dans le but d'accélérer les phases de développement et de permettre au programmeur de se focaliser sur les aspects spécifiques d'un projet. Il est donc bon d'en maîtriser quelques-uns. Parmi les plus connus figurent React.js, Angular, Vue.js, Ember.js et l'incontournable bibliothèque jQuery.
  • De solides connaissances en UX design (expérience utilisateur), UI design (interfaces utilisateurs), et donc logiquement en ergonomie. Le site Internet ou l'application web ne sont au final que des interfaces homme-machine. Leur créateur doit donc être à même d'intégrer des fonctionnalités qui laisseront la meilleure impression à leur utilisateur.
  • Une bonne connaissance des principaux logiciels de PAO (publication assistée par ordinateur) et de création graphique. La suite Adobe Creative est ici la principale suite logicielle à connaître, mais elle n'est pas la seule. Des logiciels comme Photoshop (édition et retouche d'images) et Illustrator (dessin vectoriel) sont cependant des incontournables.

 

Devenir développeur front end

Comme pour la plupart des professions du web, il existe une multitude d'options pour se former au développement front end. Il n'est pas non plus superflu de rappeler que nombre d'entre eux sont en fait des autodidactes. Parmi eux, certains viennent de formations davantage orientées vers le webdesign, mais ont choisi de se spécialiser dans le développement en apprenant à coder. D'autres au contraire sont avant tout des programmeurs et se sont réorientés vers la création graphique afin de diversifier leurs connaissances.

 

Avec la diversification des métiers du web, il est cependant aujourd'hui possible de suivre une formation entièrement dédiée au front end. En plus d'initier les étudiants aux différents langages de programmation et de balisage nécessaire à l'exercice de leur futur métier, la plupart d'entre elles forment également à la gestion de projet, le travail en équipe et l'ergonomie.

 

Il existe des formations de différents niveaux, en écoles privées, écoles d'ingénieur et bien sûr à l'Université. Bien coder n'étant possible que par la pratique, celles qui offrent à leurs élèves la possibilité de suivre un stage ou d'intégrer une entreprise en alternance sont généralement appréciées des étudiants comme des futurs employeurs.

 

Se faire embaucher

L'entreprise est la structure professionnelle la plus classique pour travailler en tant que développeur. S'il peut paraître évident de travailler en agence web afin de varier les clients et les projets, de nombreuses entreprises possèdent également une équipe informatique à l'interne, notamment pour les plus grosses structures. C'est alors l'occasion de travailler sur les mêmes problématiques à long terme et d'évoluer technologiquement en même temps que la marque progresse sur le marché. Évoluer en entreprise assure également la stabilité de l'emploi et un salaire fixe. En contrepartie, le choix des technologies est généralement plus restreint.

 

En freelance, le développeur web front end est indépendant. S'il doit démarcher lui-même ses clients, et assurer des tâches qui sortent a priori de son domaine d'expertise (comptabilité, vente, etc.), il est également plus libre. En plus de travailler en relation directe avec des clients finaux, il peut également avoir intérêt à collaborer avec des agences ou entreprises recherchant des relations de travail à long terme. Pour les partenaires, ce type d'embauche ponctuelle est un moyen de s'assurer les services d'un expert sans les contraintes d'un CDD (contrat à durée déterminée) ou CDI (Contrat à Durée Indéterminée).

 

Le travail en freelance est un bon moyen de diversifier ses projets et de travailler avec les outils de son choix, par exemple au niveau des frameworks et bibliothèques. En moyenne, un développeur front end freelance peut d'ailleurs prétendre à une meilleure rémunération. Quel que soit le choix de carrière opéré, il est cependant incontournable de se tenir informé de l'évolution des technologies et d'assurer une formation continue.

 

Salaire et perspectives de carrière

Le salaire dans ce milieu dépend très largement des langages maîtrisés, des responsabilités ainsi que de l'expérience déjà acquise. Un profil senior peut ainsi décemment espérer toucher le double du salaire d'un programmeur en début de carrière. La rémunération de ce type de poste reste cependant de manière générale très attractive, quel que soit l'étape atteinte au sein d'une carrière.

 

En cas de désir de changement de carrière, un développeur front end peut facilement se tourner vers des métiers complémentaires tels qu'UX designer, concepteur ou ergonome. Si l'apprentissage de langages supplémentaires est attractif, il lui est également possible de se tourner vers le back end ou le full stack et ainsi être capable de travailler à tous les niveaux. Rappelons que, grâce à la plateforme logicielle Node.js, JavaScript peut également s'utiliser côté serveur et donc permettre le développement full stack à un développeur front.