Les technologies web

Le World Wide Web, plus généralement simplement appelé Web, a été créé à Genève en 1990.
Depuis, ce qui devait être une simple application de partage a connu un succès incomparable. Le tout a logiquement donné naissance à de très nombreuses technologies.
Que l'on soit employé ou employeur, le succès d'un parcours professionnel dans le digital tient avant tout à une bonne connaissance de ce que sont les technologies du Web.
De même, le succès d'une application web consiste à faite les bons choix parmi les nombreuses options disponibles.

Les CMS

Les CMS (Content Management System ou Système de gestion de contenu) sont une alternative au développement pur dans la création de sites Internet.
Véritables couteaux suisses du développement web, ils proposent de nombreux outils permettant de créer, mettre-à-jour et hiérarchiser des pages web, tout en gérant automatiquement la base de données du site.
Le tout peut se faire selon des délais très courts et sans connaissance experte des langages de programmation dédiés au web.
Pour les entreprises, les CMS permettent de s'assurer d'être capable de maîtriser la petite maintenance en interne.
Ils permettent enfin un design soigné, synonyme d'une expérience utilisateur (UX) à la hauteur des attentes de l’entreprise. Le CMS WordPress est de loin le plus utilisé. Il est en effet totalement gratuit puisque distribué sous licence open source.
En plus, il propose à ses utilisateurs un très large choix d'extensions qui permettent de mettre en place très rapidement des fonctionnalités avancées.
Il n'est pourtant pas le seul CMS du marché. Drupal, réputé pour ses performances et la qualité de son code sait également convaincre les professionnels.
Il en est de même pour Typo3, moins connu mais souvent plébiscité en Allemagne et en Suisse.

Les CMS e-commerce

Dérivés des CMS généralistes, les CMS e-commerce se spécialisent logiquement dans la création de boutiques en ligne.
En allant au-delà de la création de sites vitrine, ils permettent aux entreprises de vendre leurs produits en ligne.
Le site Internet professionnel n'est alors plus un simple outil de marketing, mais un générateur de chiffre d'affaires.
Pour accompagner les entrepreneurs dans cette démarche, les CMS e-commerce proposent un grand nombre d'outils permettant d'accélérer les phases de développement et d'intégrer des fonctionnalités dédiées.
On retrouve notamment la possibilité de créer des catalogues produits, des modules de paiement et de gestion des ventes, ou encore des paramètres spéciaux pour les livraisons.
Le succès retentissant de WordPress est en partie dû à l'existence de WooCommerce, une extension permettant de le transformer en CMS e-commerce.
Libre, gratuit et particulièrement complet, WooCommerce a su s'imposer comme l'une des solutions préférées des petits entrepreneurs.
Son succès s'étend également de plus en plus largement aux (très) grandes entreprises. De nombreuses autres solutions existent, telles Magento et PrestaShop.
Magento reste certainement l'option la plus puissante, ce qui explique son succès auprès des entreprises dont le catalogue produits est important.
PrestaShop, complet et résolument tourné vers le commerce international, connaît également un grand succès, principalement dans la francophonie.

Le JavaScript

Né au milieu des années 1990, JavaScript (parfois abrégé en JS) a longtemps été considéré comme un langage secondaire seulement utilisé pour animer des pages web écrites en HTML.
Il est pourtant un langage de script à part entière, qu'il ne faut pas confondre avec Java tant les deux langages sont différents. Exécuté dans un navigateur, c'est-à-dire côté client, JavaScript est aujourd'hui un langage standardisé du web.
L'arrivée de NodeJS dans l'écosystème de JavaScript en 2009 a contribué à en faire une technologie incontournable du web. Il permet en effet de l'utiliser côté serveur.
Grâce à cette plateforme logicielle, JavaScript est aujourd'hui un langage complet pouvant également s'utiliser pour développer des applications web indépendantes.
En dehors du couple JS/ NodeJS, l'écosystème JavaScript est très riche. Il se compose ainsi de nombreux frameworks (notamment Angular, Vue.js, et Ember) et bibliothèques (par exemple React.js et JQuery).
Bien que tous différents, ils ont pourtant pour objectif commun d'accélérer les phases de développement, notamment en automatisant les tâches répétitives.

Les technologies mobiles

En Europe, les utilisateurs consultent d'avantage Internet sur mobile que sur ordinateur.
Plus personne ou presque ne peut en effet se passer d'avoir son smartphone à portée de main. Peu étonnant alors de constater la richesse des technologies mobiles Avec un marché mondial en renouvellement perpétuel, les entreprises ont tout intérêt à proposer à leurs utilisateurs des applications mobiles fiables qui apportent une réelle valeur ajoutée à leurs sites Internet.
De nombreux frameworks aident dans ce but les développeurs à coder des applications plus puissantes, plus rapidement.
Le monde des technologies mobiles est surtout marqué par un monde binaire, partagé entre les multinationales Apple et Google.
La firme à la pomme a été la première à globaliser le marché mobile, avec la mise sur le marché de l'iPhone en 2007.
Son système d'exploitation, iOS, implique la maîtrise de technologies dédiées, notamment les langages de programmation Swift et Objective-C.
Android est quant à lui l'OS de Google et est de loin le système d'exploitation mobile le plus utilisé au monde. Kotlin en est le langage de référence mais Java, autre langage historique du développement Android, continue d'être largement utilisé.

Le langage PHP

Difficile de parler technologies web sans accorder une place de choix à PHP. Ce langage de programmation, connu dans son appellation complète comme PHP: Hypertext Preprocessor, a en effet été conçu pour le web. Pari réussi puisqu'il est le langage le plus utilisé du web.
Grâce à son exécution côté serveur, il vient compléter le duo HTML/ CSS en allégeant le tout puisqu'il permet de générer dynamiquement du HTML et donc limiter le nombre de pages.
L'écosystème PHP est particulièrement riche, notamment grâce à ses nombreux frameworks qui fonctionnent pour la plupart sur le modèle MVC (Modèle-vue-contrôleur).
Grâce à cette architecture spécifique, le développeur peut structurer son développement en des couches distinctes.
Le tout est ainsi plus stable, mais également plus facile à maintenir. Les frameworks PHP les plus connus incluent Zend Framework, Symfony, CakePHP, Laravel, Yii et CodeIgniter.

Le langage Python

Python est l'un des langages les plus populaires du web. Il faut dire que la syntaxe épurée de son code et sa polyvalence le rendent particulièrement attractif pour les développeurs, débutants comme confirmés.
Pour les entreprises, il est également le gage d'une technologie fiable et à l'avenir assuré qui s'adapte particulièrement bien au développement d'applications web côté serveur.
Il se défend en plus excellemment face aux problématiques modernes du big data et de l'intelligence artificielle.
Côté frameworks et bibliothèques, Python n'est pas en reste. Son framework le plus puissant et polyvalent est sans doute Django, un outil complet qui permet de mettre en place rapidement des fonctionnalités très avancées.
Les professionnels ayant besoin de davantage de légèreté se tourneront quant à eux plutôt vers les micro-frameworks Flask et Bottle, tous deux plus simples à prendre en main et très rapides à implémenter.

Le langage Ruby

Ruby a comme point commun avec Python une syntaxe particulièrement lisible et épurée.
La volonté de son créateur était en effet de mettre de la distance entre Ruby et le langage machine pour le rapprocher de l'humain. Profondément orienté objet, il est très polyvalent et est entre autres largement utilisé pour le développement web. Il est d'ailleurs souvent amalgamé avec le plus célèbre de ses frameworks, le très célèbre Ruby on Rails.
Créé en 2005, Ruby on Rails (ou tout simplement RoR) est l'un des frameworks web les plus connus, utilisés et anciens. Ce succès est notamment attribuable à la polyvalence et la puissance des outils qu'il propose.
Grâce à son système de gems permettant de ne pas avoir à coder encore et toujours les mêmes fonctionnalités, Ruby on Rails est utilisé pour les projets les plus ambitieux de très grosses entreprises à travers le monde. Il n'est cependant pas le seul framework Ruby disponible puisque Grape, Sinatra et Hanami (ex-Lotus) permettent également aux développeurs web d'optimiser leurs développements.